Appel à communications : « Lieu de l’art » (Paris, INHA, 7, 8 et 9 octobre 2019)

Ateliers de recherche, 7-8-9 octobre 2019, INHA, Paris

Comité d’organisation : Anna Battiston (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Sasha Pevak (Paris 8), Natalia Prikhodko (CERCEC-EHESS)

Avec le soutien de : CERCEC-EHESS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Compris comme un espace physique et sémantique spécifique où l’œuvre d’art acquiert le.la spectateur.rice, le lieu de l’art pose le problème de la relation entre la forme d’expression artistique et le contexte dans lequel cette expression se fait. Se libérant de l’attitude moderniste qui comprend une œuvre comme autonome et autoréférentielle, les artistes à partir des années 1960, explorent la capacité de l’art d’interroger ses liens . . . → En lire plus

Appel à communication : « Exposition(s) et média(s): enjeux d’une dialectique actuelle » (Bordeaux, mai 2016)

ExpositiosDésignant «aussi bien ce qui est exposé que l’espace où l’on expose, l’acte d’exposer et l’exposition en tant que “produit” actualisé par le visiteur»[1], l’exposition a pu recouvrir des formes et fonctions très diverses depuis les «proto-musées» jusqu’à «la promenade comme le centre commercial»[2]. Témoignage de son temps, l’exposition est indissociable de son contexte de production. Ainsi, l’histoire récente est marquée par une évolution des modalités d’appréhension de l’exposition qui se caractérise notamment, au tournant des années 1980, par l’intensification des flux transnationaux et une massification de l’événement dans lesquels Nathalie Heinich voit «de nouvelles formes de tourisme intellectuel, de délectation lettrée ou d’érudition . . . → En lire plus

Colloque : « Musées au cinéma. Le cinéma face au musée. Lieux d’exposition, galeries, musées imaginaires dans les films de fiction (Paris, 15-17 décembre 2014)

Jem Cohen, Museum Hours, 2012Depuis les origines du cinéma, les cinéastes se sont introduits dans l’espace muséal. Entre captation, déclinaison, déplacement et invention, la recréation du musée au cinéma propose au spectateur un cadre et des collections empruntés, travestis ou imaginés, mais aussi un parcours de visite, qu’il soit de l’ordre du cheminement continu, du détail ou même du contournement. Toile de fond ou premier plan, commentaire, marginalia ou parergon, le musée au cinéma joue sur des registres cinématographiques variés, décor, mise en scène et mise en image. Cette manifestation sera consacrée à la réinvention de l’espace d’exposition par le cinéma de fiction, thème qui n’a pas encore fait . . . → En lire plus