Appel à communication : « Palais et dynamiques urbaines : centres de pouvoir et de connaissance en Europe » (Évora, 5-7 novembre 2015)

LEAD Technologies Inc. V1.01Les palais européens n’ont pas été seulement les résidences des rois, des princes, des cardinaux, des aristocrates et des bourgeois. Ils constituaient des centres de pouvoir, des symboles sociaux et politiques, et également des centres de production pour la culture, les arts et la science. D’autre part, ils ont joué un rôle fondamental dans la rénovation et l’expansion des villes. Nous pouvons considérer le palais comme un centre qui a façonné non seulement ses espaces intérieurs, mais aussi ses environs.

À partir de cette constatation, et profitant de l’occasion des célébrations du 500e anniversaire de la construction du Palais de Don Manuel . . . → En lire plus

Appel à communication : « Quand on arrive en ville. Espaces, transports, perceptions et représentations — XVIIIe-XXIe siècles » (Bruxelles, octobre 2015)

Maximilien Luce, La Gare de l'Est sous la neige, 1917, GivernyOrganisé à Bruxelles les 15 et 16 octobre 2015, le colloque Quand on arrive en ville. Espaces, transports, perceptions et représentations (18e-21e siècles) est une initiative du projet de recherche MICM-arc , basé à l’Université libre de Bruxelles. À travers la problématique de l’arrivée en ville, de ses modalités, des impressions et des représentations qui en découlent, le colloque permettra d’interroger les rapports entre mobilité, culture et identité métropolitaine qui sont au cœur de ce projet de recherche.

Longtemps ceintes de murailles, les villes anciennes possédaient une délimitation claire et des voies d’accès définies par leurs portes . . . → En lire plus

Présentation d’ouvrage : « Périurbains. Territoires, réseaux et temporalités »

périurbainsCycle A propos d’un livre d’histoire de l’architecture

16 décembre 2014 – 18h-19h30 Galerie Colbert Salle Walter Benjamin Institut national d’histoire de l’art entrée libre

Accès : 6 rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne 75002 Paris

Périurbains. Territoires, réseaux et temporalités (éditions Lieux Dits, 2013) Par Jean-Baptiste Minnaert (professeur d’histoire de l’art contemporain, Université François-Rabelais, Tours)

La séance inaugurale du cycle A propos d’un livre d’histoire de l’architecture sera consacrée à l’ouvrage collectif Périurbains. Territoires, réseaux et temporalités. La question sera abordée sous un angle pluridisciplinaire, avec des éclairages de l’histoire, de la géographie, de l’histoire de l’architecture, de la sociologie, de la conservation du patrimoine, de la photographie . . . → En lire plus

Table ronde : « Michel Ragon, critique d’art et d’architecture » (Paris, 25 septembre 2014)

Michel RagonMichel Ragon est principalement connu comme le fondateur, critique attitré et infatigable défenseur du GIAP – Groupe international d’architecture prospective. La table ronde partira de l’ouvrage Michel Ragon, critique d’art et d’architecture (PUR, 2013) afin de dévoiler des aspects moins connus de sa critique de l’architecture et de l’urbanisme contemporains durant la seconde moitié du XXe siècle.

En présence des auteurs Hélène Jannière, professeur d’histoire de l’architecture contemporaine à l’université Rennes 2, et Richard Leeman, professeur d’histoire de l’art à l’université de Bordeaux. Modérateur : Jean-Louis Violeau, sociologue, professeur à l’ENSA Paris-Malaquais et chargé de cours au master d’urbanisme de Sciences Po.

Jeudi 25 septembre 2014 à 18h30

. . . → En lire plus

Appel à communication : « Architecture et urbanisme en RDA » (Berlin)

palast_der_republik_ddr_1977Architektur und Stadtplanung in der DDR (Berlin, 6-8 Nov 14) Berlin, 06. – 08.11.2014 Deadline: May 1, 2014 Blick zurück nach vorn – Architektur und Stadtplanung in der DDR 5. Tagung des Arbeitskreises Kunst in der DDR Prof. Dr. Sigrid Hofer, Kunstgeschichtliches Institut, Philipps-Universität Marburg in Kooperation mit PD Dr. Christoph Bernhardt, Leibniz-Institut für Regionalentwicklung und Strukturplanung (IRS), Erkner. Der Aufbau der DDR als staatspolitisches Gebilde ist begleitet von der Frage nach dem Wiederaufbau, dem Um- und Neubau, der Rekonstruktion aber auch dem Abriss von Bauwerken, die als Zeugen einer überwundenen Geschichtsepoche galten. Dabei spielte die Erbediskussion, die für die bildende Kunst und die Herausbildung des Sozialistischen Realismus maßgeblich war, auch im Umgang mit der Architektur und dem Städtebau eine . . . → En lire plus

Colloque Villes en ruines

Colloque Villes en ruines, Musée du Louvre, 17-18 octobre

Le Louvre engage une réflexion sur l’un des thèmes privilégiés du monde contemporain : la catastrophe et ses représentations. En effet la catastrophe, en tant qu’événement marquant la mémoire et frappant l’imaginaire, est représentée dans de nombreuses œuvres du musée. Il s’agit de les interroger en invitant différentes disciplines à un dialogue commun. Chaque année la réflexion se concentrera sur une thématique spécifique : le sujet abordé en 2013 est la ville et ses ruines. Un programme de trois jours propose d’en explorer les multiples facettes, de l’Antiquité à l’époque contemporaine.

Présentation D’Atlantide à Troie, de . . . → En lire plus

Appel à communication : « Persistent Spaces: politics, aesthetics and topography in the eighteenth- and nineteenth-century city »

Paris, Diderot University, December 12 – 13, 2013 Deadline: Oct 13, 2013

Call for Papers:

Persistent Spaces: politics, aesthetics and topography in the eighteenth- and nineteenth-century city’

Two-day postgraduate conference, 12th-13th December 2013, Université Paris Diderot

The aim of this two-day conference is to bring together young researchers to explore the city and its ideologies from a fully interdisciplinary perspective. We would like to combine approaches from the fields of literature and the arts, sociology, philosophy, law, science and engineering in order to create a dialogue between disciplines and methodologies. This conference would also establish a dialogue between the 18th and the 19th centuries. We will seek to highlight the individual specificities of these two periods, but also to . . . → En lire plus

Colloque : « Nature(s) : concevoir, vivre, représenter (XVIIIe-XIXe siècles) »

Le Colloque International « Nature(s) » qui aura lieu du 6 au 8 juin 2013 et coïncidera avec d’autres manifestations culturelles et scientifiques à Nantes, « Capitale verte européenne », posera la question des enjeux de la nature et des espaces naturels dans un contexte urbain. Comment au fil des siècles les écrivains, artistes, peintres ou urbanistes se sont-ils saisi du concept de nature dans un monde de plus en plus urbain et quel avenir ont-il rêvé et projeté pour l’espèce humaine ? Ce colloque a pour objectif d’interroger les relations qui ont lié les êtres humains et la nature urbaine en France, au Royaume-Uni et en . . . → En lire plus

Journée doctorale : « Habiter l’espace : territoire(s) et délimitation(s) de soi » (Dijon, 14 mars 2013)

A la confluence des disciplines du Centre Georges Chevrier, cette journée a pour objectif d’ouvrir un dialogue sur l’espace entendu comme lieu de vie et de projection mentale, considéré dans sa dimension anthropologique et sociale. Comment les individus définissent-ils leur espace ? De quelle manière cette délimitation influe-t-elle sur le comportement des individus et des communautés ? Réciproquement, quels peuvent être les ressorts subjectifs qui président à l’aménagement des espaces publics et privés ? Cette journée sera conçue comme une traversée de territoires – notion que l’on entendra dans sa plus vaste extension – au sein desquelles les subjectivités se déploient et participent à créer autant d’« intérieurs », de collectifs et d’échanges. Questionné à différentes . . . → En lire plus

Conférence : « Le palimpseste métropolitain: une archéologie de Paris et de Londres » par Stéphane Van Damme (Paris, 14 février 2013) )

La métropole n’est plus dans la ville, s’indigne-t-on sous le règne de Louis XIV ! Le temps des capitales culturelles s’ouvre en effet sur une crise de la représentation urbaine en raison de l’agrandissement sans précédent des villes occidentales. Dignes héritières des puissantes cités de l’Antiquité, de Babylone, d’Athènes ou de Rome, les métropoles de la modernité sont hantées depuis la Renaissance par la possible fin de la civilisation urbaine. Pour donner à lire l’avenir, les hommes de science se tournent alors vers le passé et se lancent dans une quête inlassable des origines de la ville, sources de toute grandeur. L’archéologie urbaine qui se développe à . . . → En lire plus

Appel à communication: The architecture of public squares, 19-21th centuries (Florence, 21-23 juin 2012).

The architecture of public squares. Continuity and change in urban spaces from the 19th century to the present Conference, Florence, 21 – 23 June 2012

Deadline for applications: 7 January 2012

The foundations for art-historical research into public spaces were laid at the dawn of Modernity with the works on historical squares by Camillo Sitte, August Schmarsow and Albert Erich Brinckmann. Over recent years, the « Piazza e Monumento » project based at the Kunsthistorisches Institut in Florenz – Max-Planck-Institut has intermittently also dealt with aspects of public squares and urban spaces in the nineteenth and twentieth centuries. These are now to be further explored within the framework of a conference that will address questions of continuity and change, . . . → En lire plus

Conférence : « Un poème de pierres. L’eugénisme entre scientisme et esthétisme, un romantisme européen au XXe siècle » par Paul-André Rosental

Dans l’entre-deux-guerres, la municipalité d’une grande ville française concède un quartier entier à une Fondation eugéniste et nataliste, qui s’efforce d’y développer une population féconde et saine. L’expérience dure jusqu’aux années 1970, associant élites sociales et politiques locales, hauts fonctionnaires de l’administration municipale et départementale, représentants de l’Etat… ainsi que des centaines de résidents. L’affectation des logements s’effectue par des concours fort disputés, les loyers étant subventionnés par la Fondation. Dans le barème de notation figurent des critères qui postulent l’hérédité des comportements de fécondité. Une fois « reçus », les locataires doivent mettre au monde des enfants dans des délais donnés, et quitter leur logement lorsqu’ils sortent de l’âge de procréation. Ils sont annuellement inspectés et notés à . . . → En lire plus