Livre Blanc sur l’Enseignement de l’Histoire des Arts : entretien avec Daniel Roche (mai 2012)

Depuis la réforme de 2008, l’histoire des arts est devenue une matière obligatoire enseignée par tous les professeurs ; les historiens sont-ils aptes à faire de l’histoire des arts ?

Je pense que l’idée d’enseigner l’histoire des Arts est une bonne idée, mais je ne pense pas que l’on ait résolu le problème en en confiant la pédagogie à tous. Définir l’histoire des arts et plus particulièrement celle de l’art n’est pas simple. Les historiens ont vu longtemps l’une et l’autre dans la dépendance de l’histoire. Je suis, pour ma part, un partisan de son autonomie. Je ne crois pas que les historiens stricto sensu soient formés à la double pédagogie que suppose la discipline des Arts. D’abord celle de toutes les œuvres qui relèvent de la visibilité, de l’image, . . . → En lire plus

Le Livre Blanc sur l’Enseignement de l’Histoire des Arts de l’APAHAU en ligne

Capture d’écran 2014-07-26 à 00.18.23

Le Livre Blanc sur l’Enseignement de l’histoire des arts, c’est : -La lecture et l’analyse de multiples rapports sur l’enseignement de l’histoire des arts, produits par le Conseil Economique et Social, le HCEAC, l’Inspection Générale de l’Education nationale ; -Des entretiens et des discussions avec plus de 20 personnalités, de Gérard Garouste à Bruno Racine, avec des associations (la Fondation Culture & Diversité, la Fondation 93, etc.), avec les syndicats d’enseignants, avec des enseignants et des forums d’élèves ; Une réflexion collective, nationale, pour aboutir à des propositions concrètes et réalisables

Il se conclut par cinq recommandations principales :

– L’enseignement de l’histoire des . . . → En lire plus

Livre Blanc sur l’Enseignement de l’Histoire des Arts : entretien avec Laurence Bertrand Dorléac (avril 2012)

Entretien avec Laurence Bertrand Dorléac, professeur d’histoire de l’art à Sciences Po, membre honoraire de l’Institut Universitaire de France (avril 2012, par écrit)

Comment analysez-vous le développement de l’histoire de l’art à Sciences Po ou dans les écoles de commerce ? Quel intérêt ces établissement peuvent-ils avoir à élargir leur offre de formation à des enseignements d’histoire de l’art ? S’agit-il de légitimer des parcours à coloration plus ou moins culturelle tels que la majeure « Médias, arts et création » d’HEC ? Y voyez-vous une menace ou une chance pour les universités ? Quelle place viennent occuper dans ce cadre les très nombreuses formations en « gestion culturelle » (master de Dauphine, MS de l’ESCP, partenariat ESSEC-Ecole du Louvre, etc.) ?

On commence enfin à comprendre que l’histoire de . . . → En lire plus

Communiqué de presse : Présentation du livre blanc sur l’enseignement de l’histoire des arts rédigé par l’APAHAU (INHA, mercredi 30 mai à 18h)

Présentation du livre blanc sur l’enseignement de l’histoire des arts rédigé par l’APAHAU mercredi 30 mai à 18h avec les interventions de : Laurence Bertrand Dorlé ac (Sciences Po) , Nadeije Laneyrie-Dagen (ENS, Paris), Eric de Chassey (Académie de France à Rome, sous réserve), Daniel Roche (Collège de France), Pierre Rosenberg (de l’Académie Française).

En 2009 a été introduite dans l’enseignement secondaire l’histoire des arts, progressivement mise en place de la 6e à la terminale, avec une épreuve au diplôme national du brevet puis, normalement, au baccalauréat. Trois ans après l’introduction de cet enseignement, assuré de manière transversale et sans formation . . . → En lire plus

Conférence de presse : présentation du livre blanc de l’APAHAU sur l’enseignement de l’histoire des arts (INHA, 30 juin 2012)

Présentation du livre blanc sur l’enseignement de l’histoire des arts rédigés par l’APAHAU

En 2009 a été introduite dans l’enseignement secondaire l’histoire des arts, progressivement mise en place de la 6e à la terminale, avec une épreuve au diplôme national du brevet puis, normalement, au baccalauréat.
Trois ans après l’introduction de cet enseignement, assuré de manière transversale et sans formation préalable des enseignants, alors que se met en place une nouvelle politique pour l’éducation nationale, l’Association des professeurs d’archéologie et d’histoire de l’art des universités (APAHAU) présente son livre blanc, afin de faire le bilan de la situation actuelle, des apports . . . → En lire plus

L’enseignement de l’histoire des arts au collège : une enquête d’un syndicat d’enseignants

Le site d’un syndicat de collègues enseignants propose une page fort complète sur l’enseignement de l’histoire des arts dans les collèges, confrontant les textes (qu’il cite tous) et la réalité de cet enseignement : pour voir cette page, cliquez ici. .

Une enquête a été menée entre mai et juillet 2011 et les 263 réponses à un questionnaire permettent de dresser un premier bilan. Trois quart des enseignants approuvent l’introduction de l’enseignement de l’histoire des arts mais 57% des enquêtés ne sont pas satisfaits des formes actuelles de cet enseignement. Plus de 20 % sont d’accord pour faire cet enseignement sous la forme d’une nouvelle discipline. Près de trois quart des enseignants n’ont pas participé à des actions de formation continue (72,9%). Près de 7% des jurys au moins . . . → En lire plus

Il y a une vie après le Bac : la classe préparatoire avec option « histoire et théorie des arts »

L’option « histoire et théorie des arts » dans la classe préparatoire au concours de l’ENS (Paris-Ulm)

Depuis 2004, une option Histoire et théorie des arts est ouverte au concours d’entrée A/L à l’Ecole Normale Supérieure de Paris. Un programme définit deux thèmes de révisions, en général un thème diachronique et un autre synchronique, au sein desquels sont puisés les sujets. Les épreuves écrites et orales font chacune l’objet d’un coefficient 3 ; à l’écrit, la dissertation dure six heures tandis qu’à l’oral, un commentaire d’oeuvre à choisir sur un ticket de deux sujets dure trente minutes, après une préparation d’une heure.

Vous trouverez ci-dessous la liste des sujets tombés aux concours organisés de 2004 à 2011, ainsi que les classes préparatoires . . . → En lire plus

La parabole des Tuileries : un petit film clair qui montre l’importance (économique) de la culture, et de l’enseignement

La Parabole des Tuileries : Un film d’animation remarquable, qui illustre de manière très claire l’importance de la culture dans la vie de tous les jours, ses multiples retombées économiques (et la spécificité de sa « consommation »), ainsi que le nécessaire rôle de l’Etat.

Nécessaire aussi, comme le souligne le film, l’éducation artistique et culturelle, car le film démontre bien qu’il faut un enseignement de l’histoire de l’art au collège et au lycée pour sensibiliser les « jeunes », toute classe sociale confondue, aux oeuvres d’art et au patrimoine. Une telle formation est le meilleur moyen de les inciter ainsi à fréquenter les musées, monuments et galeries d’art et à investir ainsi, symboliquement . . . → En lire plus

Une publication concernant l’histoire des arts: Pour l’histoire de l’art, d’Eric de Chassey

Pour l’histoire de l’art, d’Eric de Chassey

Depuis peu, l’enseignement de l’histoire de l’art a été ajouté aux programmes de l’Education nationale. L’actuel directeur de la Villa Médicis de Rome propose un état des lieux de cette discipline : comment mieux définir son champ d’application, ses objets, les façons de la transmettre.
(Présentation de l’éditeur)
http://www.actes-sud.fr/catalogue/arts/pour-lhistoire-de-lart
Actes Sud Sciences humaines
Avril 2011, 144 pages,
ISBN 978-2-7427-9684-7 prix indicatif : 18,30€

Conférences de Francesco Sirano, Professeur invité à l’Université Rennes 1 (Rennes, 8, 9 et 16 mars)

FRANCESCO SIRANO

Directeur Archéologue de la Soprintendenza per i Beni Archeologici de Salerno, Avellino, Benevento et Caserta (Italie) – Professeur invité à l’Université Rennes 1

tiendra trois conférences :

Jeudi 8 mars 14h30-16h30 Université Rennes 2 Laboratoire LAHM (A114)

CAPUE A L’AGE DU FER. FOUILLES, ETUDES ET PERSPECTIVES

Vendredi 9 mars 10h30-12h30 Université Rennes 2 Amphi B5

LES EDIFICES DE SPECTACLE EN LATIUM ET CAMPANIE, ESPACES DU CONSESUS DANS L’ITALIE REPUBLICAINE. NOUVELLES DECOUVERTES ET PERSPECTIVES DE LA RECHERCHE

Vendredi 16 mars 14h-16h Université Rennes 2 Amphi E3

L’IMAGE ET LE CONTEXTE. DE LA CULTURE FIGURATIVE A L’IDENTITE CULTURELLE : RUFRAE, UN HABITAT SAMNITE EN CAMPANIE SEPTENTRIONALE ENTRE VIème ET IVème SIECLE AVANT J.-C.

. . . → En lire plus

Compte rendu de la rencontre organisée par l’APAHAU sur l’enseignement de l’histoire de l’art dans le secondaire (21 janvier 2012, Paris, INHA)

Le 21 janvier 2012, l’assemblée générale annuelle de l’APAHAU s’est prolongée par une rencontre publique intitulée : « L’enseignement de l’histoire de l’art au collège et au lycée : pour un renouveau», organisée par l’APAHAU (en coopération avec le CFHA).

Autour des invités, Jack Lang, ancien ministre de la culture et de l’éducation nationale (qui s’exprimait à titre strictement personnel), et Patrick Brunel, professeur de littérature à l’Institut catholique, la discussion fut modérée par Yannick Lintz, ancienne chargée de mission au ministère de l’éducation nationale, Alain Schnapp, professeur des universités, et Olivier Bonfait, président de l’APAHAU. Le public réunissait une centaine de personne, des enseignants-chercheurs des universités en archéologie et histoire de l’art, des doctorants, et aussi des personnalités intéressées par ce grand sujet.

La discussion a permis d’abord d’évoquer . . . → En lire plus

Un enseignement de l’histoire de l’art possible dans le secondaire

Alors que la campagne présidentielle est l’occasion de faire progresser des idées auprès des candidats, l’APAHAU a pris contact depuis plusieurs semaines avec certaines équipes de candidats aux éléctions présidentielles, afin d’attirer leur attention sur l’importance de l’enseignement de l’histoire de l’art dans le secondaire. Cette formation est envisagée de manière ouverte, à la fois comme réflexion sur l’histoire des pratiques artistiques, comme initiation au patrimoine, et comme apprentissage pour déchiffrer le visuel, ainsi que l’avait proposé l’Appel de Florence (http://blog.apahau.org/?p=4980 ).

Dans son discours de Nantes du 19 février 2012, le candidat du parti socialiste a déclaré : « Cela suppose que l’éducation culturelle et artistique ait une place prépondérante dans les concours de recrutement, dans la formation initiale des enseignants, qui devra être rétablie, dans la formation . . . → En lire plus

Réunion-Discussion sur l’enseignement de l’histoire de l’art dans le secondaire avec Jack Lang, (samedi 21 janvier, 11h30, INHA)

Réunion de discussion et d’information

organisée par l’APAHAU, en collaboration avec le CFHA

L’enseignement de l’histoire de l’art au collège et au lycée : pour un renouveau

Invités : Jack Lang, député, ancien ministre de la Culture et de l’Education nationale Patrick Brunel, professeur d’Université, animateur du groupe Projet Européen Modem Education

Samedi 21 janvier 2012, 11h30-12h30

INHA / Galerie Colbert, Auditorium,

 

Venez nombreux !

Rencontres publiques : « Quelle place pour l’éducation artistique et culturelle dans les projets politiques ? »

Sixième rencontre du Cycle La Bataille de l’Imaginaire :

« Quelle place pour l’éducation artistique et culturelle dans les projets politiques ? »

Evoquer les questions de politique culturelle amène, le plus souvent, à poser le problème de la formation et de l’éducation à l’art et à la culture. Toutes les réflexions insistent sur cet aspect des choses. Au fil des années, ce thème s’est imposé dans le débat public. Alors que nous entrons dans une période électorale qui s’achèvera en mai 2012 par l’élection Présidentielle, qu’en est-il des projets et les programmes politiques dans ce domaine ? De quoi parlons-nous exactement ? Pour quels objectifs ? Quelles propositions nouvelles ?

 

Avec la participation de :

Sylvie . . . → En lire plus

Un ouvrage pour la préparation au Capes Le prince et les arts

Le prince et les arts en France et en Italie XIVe – XVIIIe siècles. Susanna Caviglia (dir.)

Cet ouvrage, fruit d’une journée d’études, présente la démarche des historiens de l’art face à une question qui nous introduit autant dans les mécanismes de la création artistique que dans l’histoire sociale et propose un éventail d’approches possibles. Il s’agit d’interroger à la fois les princes (mécènes et collectionneurs), les oeuvres (objets esthétiques, symboliques, de propagande) et les relations existant entre les deux (ainsi les institutions académiques). Il s’agit aussi de dépasser la hiérarchisation établie dans les arts, pour considérer les objets de la création artistique comme étant tous l’expression de phénomènes . . . → En lire plus

Enseigner l’histoire des arts au collège

Un nouveau blog Aggiornamento hist-geo vient d’être mis en ligne. Créé par des historiens et géographes, il ouvre ses colonnes aux réflexions et propositions pour un renouvellement de l’enseignement de l’histoire et de la géographie du primaire à l’université. Un débat sur l’enseignement de l’histoire des arts s’est ouvert en avril 2011 avec la publication des textes de Sophie Gaujal et de Vincent Chambarlhac (texte daté de mars 2008, déjà en ligne sur le site du CVUH), suivie d’échanges, et de la parution d’un article de Véronique Servat, co-responsable du secteur contenu histoire-géographie du SNES. On reproduit ci-dessous quelques échanges entre Vincent Chambarlhac et Sophie Gaujal :

Vincent Chambarlhac : Vous semblez poser comme équivalent histoire de l’art, histoire des arts. C’est là un effet de brouillage du point . . . → En lire plus

Présentation d’un ouvrage dans le cadre de l’option histoire des arts: Représentations de la ville

A l’occasion de la sortie du dernier ouvrage édité dans le cadre de l’option histoire des arts du baccalauréat, le Centre national de documentation pédagogique (CNDP) organise une présentation du numéro : « Représentations de la ville (1945-1968) »

le mardi 26 avril à 18h

en présence de

Henri de Rohan-Csermak, Inspecteur général histoire des arts,

et des auteurs :

Anaïs Feyeux, chercheuse en histoire de la photographie à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Marie de Thézy, conservateur général honoraire à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, Jean A.Gili, professeur émérite d’histoire du cinéma à l’université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, cofondateur de l’Association française de recherche sur l’histoire du cinéma, Bamchade Pourvali, . . . → En lire plus

Appel à contribution : « L’enseignement de l’histoire des arts. Mises en œuvre et réalités dans les disciplines »

Paru au Bulletin Officiel n° 32 du 28 août 2008, le texte sur l’Organisation de l’enseignement de l’histoire des arts est venu compléter un dispositif d’actions où « la culture artistique » serait partagée par tous les enseignements disciplinaires à l’école, au collège et au lycée.

« Son objectif est de donner à chacun une conscience commune : celle d’appartenir à l’histoire des cultures et des civilisations, à l’histoire du monde » (B.O. n° 32 du 28/08/2008, p. 1).

Les dispositions générales définissent les périodes historiques, les six grands domaines artistiques, les listes thématiques, mais abordent aussi les objectifs, l’organisation, les acquis attendus, le suivi, l’évaluation et . . . → En lire plus

Séminaire Histoire des arts : art et sacré, paganisme et christianisme,

Séminaire national Histoire des arts : « art et sacré, paganisme et christianisme (l’exemple du patrimoine arlésien) »

Ce séminaire s’adresse aux professionnels de la culture et de l’éducation.

Il interrogera les œuvres d’art, dans leur relation au sacré et à la spiritualité (du paganisme au christianisme) en partant d’un exemple local transférable (le patrimoine antique arlésien) et en montrant son empreinte (continuités et ruptures) à travers les siècles. En privilégiant la diversité des approches (écrite, plastique, ethnologique), il permettra d’étudier les sources religieuses de l’inspiration artistique, le mythe (thème ou motif, avatars et transformations) et les croyances (superstitions, magie).

Le programme déclinera la thématique de manière chronologique.

Lien avec . . . → En lire plus

Le manuel d’histoire de l’art de Giulio Carlo Argan

La Storia dell’arte italiana de Giulio Carlo Argan, éditée en trois volumes par Sansoni en 1968 (avec L’Arte moderna, 1770 /1970 publiée deux ans plus tard comme ajout et développement sur les courants artistiques internationaux du néoclassicisme au XXe siècle) a été l’un des ouvrages de la littérature artistique italienne qui a connu le plus de succès. Il fut adopté dans l’enseignement secondaire (et pendant longtemps n’eut pas de concurrent comme « manuel »), mais fut aussi souvent utilisé pour l’enseignement universitaire, et connut également un succès auprès du grand public, comme l’attestent différentes rééditions et en dernier lieu, sa diffusion en fascicule chez les . . . → En lire plus