Exposition : « Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli, photographe (1875-1895) » (Paris, INHA, 21 avril-8 juillet 2017)

Redécouvert très récemment par le recoupement de recherches de spécialistes de la photographie et du Moyen Orient, le travail de Beniamino Facchinelli réalisé au Caire entre 1875 et 1895 sera présenté pour la première fois à l’Institut national d’histoire de l’art du 21 avril au 8 juillet 2017, illustré par une sélection de tirages originaux, ouvrages scientifiques et cartes postales d’époque.

Établi au Caire au cours des années 1870, Beniamino Facchinelli a réalisé quelque 1 200 vues de ses rues et de ses monuments. Certaines répondent à des commandes passées par des amateurs français ou britanniques engagés dans la conservation et la restauration des monuments du Caire, . . . → En lire plus

Colloque : « Art et Liberté (1938-1948) et modernité en Égypte » (Paris, 25 novembre)

Ramsès Younan, Sans titre, 1939, huile sur toile, collection particulière

Ramsès Younan, Sans titre, 1939, huile sur toile, collection particulière

Nourrie de travaux récents, la rencontre est dédiée au groupe Art et Liberté, collectif d’artistes à prédominance surréaliste actif au Caire entre 1938 et 1948, et à sa contribution à une nouvelle définition du surréalisme. Son langage vint bousculer le canon littéraire et pictural d’un mouvement perçu en crise d’orientation. Cette appropriation du surréalisme traduit la position centrale acquise par le groupe au sein d’un réseau fluide et multipolaire renforcé par les exodes de la Seconde Guerre mondiale. Leur internationalisme se joua des frontières physiques . . . → En lire plus

Appel à communication : « Représentations spatiales de la péninsule Arabique » (Paris, 20-22 octobre 2016)

Carte de la péninsule arabiqueLa représentation de la péninsule Arabique est loin de présenter un profil linéaire. L’ouverture des champs d’étude et de connaissance en Europe sur la péninsule Arabique a permis de produire des représentations spatio-temporelles multiples suivant les intérêts et selon les époques. Si les éléments de documentation sont plus nombreux et diversifiés à la période contemporaine, ils restent plus généralistes sur les représentations et englobent le monde arabo-musulman sans spécifier l’espace de la péninsule Arabique en particulier. La représentation spatiale est construite sur une identification culturelle et territoriale dans une temporalité bien définie, à l’exemple des différentes divisions territoriales qui ont pu coexister : celles des trois Arabies (pétré, déserte . . . → En lire plus

Appel à communication : « The Avant-garde and its Networks: Surrealism in Paris, North Africa and the Middle East from the 1930s  » (Beyrouth, 14-15 novembre 2016)

BeyrouthSurrealism – along with Futurism – can be considered as one of the few avant-garde movements of the early twentieth century that was established in Cairo. In 1939, Georges Henein, Kamel el-Telmessany, Ramses Younan and Anwar and Fouad Kamel founded the Art and Freedom group (Jamaat al fann wal-hurriya), which continued until the late 1940s. The group was probably the only official one in the region with a direct link to André Breton. Surrealist ideas also spread to other places in the region: In Beirut in the early 1930s for example, a group of writers, artists and intellectuals, including Georges Schéhadé, Georges Cyr, Antoine Tabet, Gabriel Bounoure . . . → En lire plus

Journées d’études : « Ecrits et paroles d’artistes d’Afrique du Nord, du Moyen-orient et de l’Europe de l’Est dans la guerre froide » (Paris, 4-5 novembre 2015)

Guerre froideLes 4 et 5 novembre 2015 se tiendront à l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM/EHESS), à Paris, deux journées d’études qui ont pour objectif d’aborder les modes de circulation des textes et paroles d’artistes dans le contexte de la Guerre froide (1947-1989), en s’intéressant à des déclarations ignorées ou minorées par des récits souvent encore organisés autour de l’action de quelques « centres ».

Déconstruire de tels récits est une tâche complexe, comme le montre la rareté des études portant, par exemple, sur la participation d’artistes d’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient à des événements qui ont contribué à sceller les alliances au sein du camp atlantique . . . → En lire plus

Journées d’étude : « Pratiques et recherches artistiques au Maghreb et au Moyen Orient : ressources et traductions » (12-13 décembre 2012, Marrakech)

Ces dernières années, la production artistique du Maghreb et du Moyen-Orient a acquis une visibilité grandissante sur la scène internationale, alors même que les structures de formation, de production et de diffusion restent défaillantes. Dans le même temps, la réflexion critique sur cette conjoncture frappe par sa faiblesse ou du moins sa dispersion. Via sa bibliothèque et son pôle de traduction, la fondation Dar al-Ma’mûn a pour vocation de rendre disponibles, sur le territoire marocain, des ressources pour penser le visuel et son rapport à la société. Elle a notamment initié la traduction arabe de deux ouvrages majeurs du philosophe Jacques Rancière, qui ont redéfini le rapport de l’esthétique et du politique aujourd’hui : Le partage du sensible et . . . → En lire plus