Appel à candidature : Prix Marianne Roland Michel

L'Embarquement_pour_Cythere,_by_Antoine_Watteau,_from_C2RMF_retouchedPrix Marianne Roland Michel

En souvenir de Marianne Roland Michel, éminente historienne de l’art, sa famille a fondé un prix qui a été décerné chaque année pour aider à la publication de manuscrits qui s’inscrivent dans la suite de ses travaux. En raison de l’évolution des coûts d’édition et de reproduction, la fondation revoit à la hausse la somme versée et le prix devient biennal.

Le prix est décerné à un ouvrage qui apportera une réflexion originale et ne se contente pas de regrouper une documentation, fût-elle en partie neuve (catalogue, sources d’archives…). Les manuscrits présentés doivent l’être sous une forme publiable. Tout type de manuscrit peut être reçu ; en ce qui concerne les thèses, elles doivent avoir été remaniées . . . → En lire plus

Colloque : « The Production of Ornament » (Leeds, 21-22 Mar 14)

ImageServerup.aspThe Production of Ornament (Leeds, 21-22 Mar 14) University of Leeds, Leeds LS2 9JT, United Kingdom, March 21 – 22, 2014 Registration deadline: Feb 28, 2014 The Production of Ornament : Reassessing the Decorative in History and Practice A two-day conference at the University of Leeds, 21-22 March 2014, Supported by the Henry Moore Foundation PROGRAM Friday 21 March 2014 10:00 – 10:45 Coffee/tea and registration 10:45 – 11:00 Richard Checketts and Lara Eggleton, University of Leeds Welcome and Introduction 11:00 – 11:40 Emma Sidgwick, Research Unit of Art History, University of Leuven ‘Late Antique Strigillation: The Abstract Iconography and Embodied Mediation of a Holy Productive Power’ 11:40 – 12:20 Catherine . . . → En lire plus

Appel à communication : « The Production of Ornament: Reassessing the Decorative in History and Practice »

The Production of Ornament: Reassessing the Decorative in History and Practice 21-22 March 2014, University of Leeds with the support of the Henry Moore Foundation Keynote speakers: – Susanne Kuechler, Professor of Material Culture in the Department of Anthropology, UCL – Alina Payne, Professor of the History of Art and Architecture, Harvard The descriptive terms ‘decorative’ and ‘ornamental’ are in many ways synonymous with superfluity and excess; they refer to things or modalities that are ‘supplementary’ or ‘marginal’ by their very nature. In the West, such qualitative associations in made objects intersect with long-standing and inter-related philosophical oppositions between ‘form’ and ‘matter’, ‘body’ and ‘surface’, the ‘proper’ and the ‘cosmetic’. Accordingly, this has weighed both on determinations of value in . . . → En lire plus

Séminaire : « L’ornement rocaille à l’épreuve de l’antique. Constructions et stratégies d’une « régénération » au siècle des Lumières » (Aix-Marseille, 30 janvier 2013)

L’active réflexion menée, à partir des années 1730, sur les vestiges antiques de Campanie et, simultanément, sur l’ornementation rocaille des temps modernes, dépasse largement le débat d’ordre matériel et technique sur la pratique des arts décoratifs. Cette réflexion engage avant tout, pour l’homme des Lumières, une idéologie a priori : celle d’une possible régénération des arts et des institutions, inscrite elle-même dans un projet, à la fois politique et moral, d’un nécessaire progrès des mœurs. Avérés et documentés, ces questionnements sur l’ornement déterminent également, a posteriori, l’approche historiographique de l’art du siècle des Lumières. En effet, dès l’établissement d’une histoire des styles au XIXe siècle, l’ancien discours critique sur la rocaille est clairement désigné comme l’« amorce . . . → En lire plus

Parution du « Vocabulaire illustré de l’ornement »

Evelyne Thomas, Le Vocabulaire illustré de l’ornement. Par le décor de l’architecture et des autres arts, Paris: Eyrolles, 2012.

Ce livre propose pour la première fois un outil scientifique destiné à reconnaître et à nommer les motifs ornementaux. Chaque entrée comporte une définition normative et diachronique, qui prend toutefois en compte la dimension historique du sujet. Le livre est illustré de 850 photographies environ : vues rapprochées ou vues plus larges montrant le motif dans le contexte où il est utilisé.

Plusieurs modes de consultation sont possibles : aller directement au mot recherché (classement alphabétique), utiliser l’index thématique, feuilleter l’index visuel où les motifs sont regroupés par affinités.

Le Vocabulaire illustré de l’ornement est la suite logique de la thèse . . . → En lire plus

Colloque : « Questions d’ornements, XVe-XVIIIe siècles » — Arts du relief

Face au regain d’intérêt manifesté autour du thème de l’ornement depuis quelques années, l’Institut royal du patrimoine artistique (IRPA) et les départements d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université catholique de Louvain (UCL) et des Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix de Namur (FUNDP) organisent une série de colloques consacrés aux questions d’ornements aux temps modernes. Suite aux deux premières rencontres centrées sur l’architecture et la peinture et les arts graphiques, le dernier colloque de cette série aura lieu ces 16 et 17 février 2012 à l’IRPA à Bruxelles et sera consacré à l’ornement dans son rapport avec les arts du relief. À travers ce champ particulier, il s’agira d’engager une réflexion sur des problématiques . . . → En lire plus

Appel à communication : « Questions d’ornements (XVe-XVIIIe). 3. Arts du relief »

Colloque international

Séminaire d’histoire de l’art de l’IRPA n° 13

Institut royal du patrimoine artistique, Bruxelles

L’étude de l’ornement connaît depuis une quinzaine d’années un regain d’intérêt manifeste. Loin de se limiter à un répertoire de motifs susceptibles d’alimenter une grammaire des styles, l’ornement est aujourd’hui envisagé comme un phénomène étonnamment complexe dont la définition mouvante, presque insaisissable, est un reflet de sa nature multiple. À côté de ses qualités esthétiques lui sont désormais reconnus des enjeux et des fonctions d’ordre symbolique, anthropologique, politique, socio-économique, etc. Par ailleurs, traversant tous les genres artistiques selon des modalités et des degrés très divers, l’ornement ne peut se réduire à une catégorie artistique bien définie. Cette transversalité, de même que la dépendance caractéristique qui le soude aux autres catégories esthétiques, lui valut longtemps . . . → En lire plus