Journée doctorale : « Transversalité(s) » (Grenoble, 25 janvier 2017)

Sans titreLa journée doctorale Transversalité(s) propose de croiser les approches et regards de jeunes chercheurs en histoire de l’art au prisme d’une notion qui est interrogée depuis quelques années dans les sciences humaines.

En 2011, l’enseignement de la discipline et sa nécessaire évolution sont au cœur de la réflexion du séminaire organisé par l’Institut National d’Histoire de l’Art sur « La transversalité en histoire des arts : réalités et mises en œuvre ». Des manifestations scientifiques posent cette question ou en sont parfois tributaires, comme le « Séminaire de la transversalité Images-sons-mémoire » mis en place par le Laboratoire Historique Rhône-Alpes, lequel développe également des « Ateliers . . . → En lire plus

Appel à communication : « L’imaginaire au prisme des disciplines culturelles » (Montréal, 25-26 août 2016)

 

videodrome-televisionAu cours des XIXe et XXe siècles, plusieurs chercheurs, dont Jung, Eliade, Bachelard et Durand, ont proposé un modèle homogénéisant de l’imaginaire. Alors que Jung et Eliade mettent de l’avant un imaginaire formé par les mythes qui seraient aux fondements de la société, Gaston Bachelard cherche à retracer la valeur d’origine d’images poétiques et Gilbert Durand effectue un groupement de symboles à vocation universelle. Ces approches, basées sur des archétypes, s’intéressent donc à l’en-deçà de l’image (Chelebourg, 80). Sans complètement éliminer ces conceptualisations, nous souhaitons, dans ce colloque, prioriser l’au-delà de l’image, c’est-à-dire autant les contextes langagiers, culturels et politiques que les disciplines culturelles qui . . . → En lire plus

Appel à communication: « Temporalité et contextes : approches interdisciplinaires entre l’art, l’histoire et la linguistique »

Temporalité et Contextes: approches interdisciplinaires entre l’Art, l’Histoire et la Linguistique est un colloque international qui a pour but la construction d’espaces de travaux interdisciplinaires entre plusieurs Sciences Humaines. Il s’agit donc d’élaborer des points de rencontre entre l’Art, l’Histoire et la Linguistique à partir de la Temporalité et des Contextes comme piliers fondamentaux. Les contextes dans leurs différentes dimensions (empiriques, culturelles, sociales, économiques, politiques théoriques ou historiographiques) sont toujours présents (et multiformes) dans la pratique de la recherche en Sciences Humaines. Les contextes aident à construire l’objet et l’objectif de la recherche et ouvrent la piste du Temps et des différentes Temporalités où se développe notre travail. Le Contexte et la Temporalité peuvent être définis par conséquent comme . . . → En lire plus