Colloque : « ‘Sans blague aucune, c’était splendide*’ Regards sur le Second Empire » (Paris, 24-25 novembre 2016)

edouard-manet-bal-masque-a-lopera-1873-washington-national-gallery-of-art Longtemps prisonnier de sa « légende noire », le Second Empire est de plus en plus étudié par les spécialistes du XIXe siècle, toutes disciplines confondues. Organisé en marge de l’exposition « Spectaculaire Second Empire », ce colloque a pour ambition – sans viser à l’exhaustivité – de donner un aperçu des diverses façons dont historiens et historiens d’art abordent de nos jours la France des années 1850 et 1860. Les quatre sessions du colloque, qui auront pour sujet le pouvoir impérial, les échanges, la culture et les héritages du régime, brosseront ainsi le portrait d’une époque par bien des aspects proche de la nôtre.

* « J’ai passé 36 heures . . . → En lire plus

Journée d’études : « Approches historiennes des images » (Caen, 6 novembre 2015)

L’Académie-de-Platon-Mosaïque-romaine-retrouvée-à-PompéiCette journée d’étude a pour objectif de faire se rencontrer des jeunes chercheurs (doctorants et jeunes docteurs) afin de réfléchir aux méthodes d’analyse iconographique en histoire ancienne et aux problèmes qu’elles suscitent, quelle que soit la nature du document (fresque, céramique peinte, sculpture, orfèvrerie, mosaïque…). On accordera une attention toute particulière aux contextes spatial et chronologique, ainsi qu’aux apports de l’interdisciplinarité (archéologie, histoire de l’art, anthropologie, sémiologie, numismatique…). Des temps importants seront consacrés aux discussions après chaque communication pour que cet atelier puisse être surtout un lieu d’échange et de formation collective.

Voir aussi l’appel à communication

Programme

9h00 Accueil des participants

9h30 Introduction

Thème 1 – Lecture(s) et interprétation d’une . . . → En lire plus

Appel à communication : « Laughing and coping during World War One: Studying the mechanisms and forms of humor and entertainment » (Luton, mars 2016)

Illustration 1917As its name suggests, the Great War was felt by many as an apocalyptic conflict overwhelming political, geographical, social or even psychological landmarks. This dreadfulness may have been best coined by Siegfried Sasoon’s lines who describes war as “the hell where youth and laughter go.” However, for a multitude of soldiers the experience of World War One (WWI) was more nuanced. Actually, trench life was both synonymous with extreme violence or extreme boredom; it strangely combined dullness, anxiety and hardship with an irrational sense of optimism often expressed through humor and jokes. Distraught civilians as well as wartime survivors longed to be entertained during a period of deprivation and frustration.

Considering Sigmund . . . → En lire plus

Appel à communication : « First Interdisciplinary Conference on Historical Fictions » (Cambridge, février 2016)

Fra Angelico, Saint Laurent reçoit les dons de l'Eglise, VaticanHistorical fictions can be understood as an expanded mode of historiography. Scholars in literary, visual, historical and museum/re-creation studies have long been interested in the construction of the fictive past, understanding it as a locus for ideological expression. We welcome paper proposals from Archeology, Literature, Media, Art History, Musicology, Reception Studies, Museum Studies, Recreation and others.

We welcome paper proposals across historical periods, with ambitious, high-quality, inter-disciplinary approaches and new methodologies that will support research into larger trends and which will lead to more theoretically informed understandings of the mode across historical periods, cultures and languages.

We aim to create a disciplinary core, where . . . → En lire plus

Appel à candidature : Assistant(e) en histoire moderne à l’Université de Genève (Genève, 2015-2017)

UnigeL’Institut d’histoire de la Réformation de l’Université de Genève cherche un-e assistant-e en histoire moderne à 80%

Profil exigé :

Master en histoire, lettres ou théologie, ou diplôme équivalent. Bonnes connaissances linguistiques, notamment en français (langue maternelle ou excellente maîtrise à l’écrit comme à l’oral), anglais ou allemand; la connaissance du latin est un atout.

Cahier des charges :

L’assistant-e consacrera deux jours par semaine aux tâches de l’Institut, à savoir :

participer aux activités scientifiques organisées par l’IHR ainsi qu’à leur élaboration (colloques, séminaires, etc.) épauler le corps enseignant de l’IHR dans ses activités d’enseignement et de recherche (préparation du matériel d’enseignement, encadrement des étudiants et initiation aux méthodes . . . → En lire plus

L’Histoire à la maison et au musée : anachronismes et historicités

Maison au muséeJournée d’études organisée par Arnaud Bertinet (université Paris I Panthéon-Sorbonne), Dominique Poulot (université Paris I Panthéon-Sorbonne) et Mercedes Volait (Laboratoire InVisu, CNRS / INHA)

Dans les musées d’art, en particulier européens, les salles historiques ou « period rooms » avaient été progressivement abandonnées au profit de dispositifs plus conformes au credo muséographique moderne – plébiscité à partir des années 1930-1940 –, et surtout éclipsées par l’hégémonie du « white cube » des décennies 1960-1970. Elles refont surface aujourd’hui dans maintes institutions, européennes ou américaines, rhabillées, reconsidérées, et souvent rebaptisées.

Au sein des mondes de l’architecture et des arts décoratifs, les intérieurs à vocation ou à prétention . . . → En lire plus

Appel à communication : « Distance et/ou gros plan : visualité, communauté et affect dans la représentation de l’histoire » (Mayence, octobre 2015)

Eugène Delacroix, La liberté guidant le peuple, 1830En coopération avec le Centre d’études interculturelles (ZIS) de l’université Johannes Gutenberg de Mayence, l’institut de philologie romane (JGU) organise une université d’automne qui aura lieu du 4 au 9 octobre 2015 et qui portera sur le sujet suivant: Distance et/ou gros plan : visualité, communauté et affect dans la représentation de l’histoire.

Comme Hayden White l’a formulé dans Metahistory, représenter l’Histoire, c’est proposer des récits ayant recours à des moyens narratifs pour présenter une certaine version d’un événement historique. Benedict Anderson, de son côté, souligne le rôle qu’ont joué la presse écrite et les techniques d’impression dans la formation des états . . . → En lire plus

Appel à communication : « Illustrer l’histoire/ Illustrating History » (Valenciennes, décembre 2015)

Tom Drake, 'Bataille de Luçon, 1793', Album vendéen, Angers, 1856-1860La journée d’études du 4 décembre 2015 à l’université de Valenciennes se donne pour objectif d’explorer les relations entre l’histoire, les arts visuels et l’illustration. Les échanges sur le statut, la forme et la fonction des illustrations sur différents supports seront au centre des discussions qu’il s’agisse de gravures exécutées pendant la période moderne ou d’illustration de romans contemporains. Devons-nous traiter les illustrations d’une pièce de théâtre de Shakespeare différemment des gravures des romans de Walter Scott ou Charles Dickens ? Quel genre d’histoire (et de récit) une image porte-t-elle quand le texte n’est pas une fiction ? La circulation et la . . . → En lire plus

Appel à communication : « The Transformation of Global History, 1963-1975 » (Princeton, octobre 2015)

Historical scholarship underwent a transformative period between 1963 and 1975. From insightful thinkers as William McNeill, Fernand Braudel, Immanuel Wallerstein, Alfred Crosby, Sidney Mintz, Natalie Zemon Davis, Kenneth Clark, and Jacob Bronowski, history became more than a selective study of the Western nation-state. Their scholarship experimented with, contextualized, critiqued, and questioned existing narratives; significantly broadened history’s scholarly scope to incorporate anthropological, scientific, and geographical insights; analyzed networks and pushed boundaries. Their intended audiences, too, radically expanded out of the ‘Ivory Tower,’ into the living rooms of millions of families.

This two-day interdisciplinary conference at Princeton University, scheduled for October 9-10, 2015 will examine these groundbreaking figures and their research. Through an engaged, retrospective approach, we intend to answer important questions about . . . → En lire plus

Appel à publication : Le « Crepuscule des idoles. Réactions littéraires, artistiques et intellectuelles à la Seconde Guerre Mondiale »

Ossip Zadkine, La Ville détruite, 1953« La mémoire est la vie, toujours portée par des groupes vivants, et à ce titre, elle est en évolution permanente, ouverte à la dialectique du souvenir et de l’amnésie, inconsciente de ses déformations successives, vulnérable à toutes les utilisations et manipulations, susceptibles de longues latences et de soudaines revitalisations. L’histoire est la reconstruction toujours problématique et incomplète de ce qui n’est plus. La mémoire est un phénomène toujours actuel, un lien vécu au présent éternel ; l’histoire une représentation du passé. (…) L’histoire ne s’attache qu’aux continuités temporelles, aux évolutions (…) La mémoire est un absolu et l’histoire ne connaît que le relatif ». Pierre . . . → En lire plus

Appel à communication : « Le Conflit »— XIIIe Colloque de la Society of Dix-neuviémistes (Glasgow, avril 2015)

Napoléon Bonaparte à la bataille de Waterloo, Montréal, Musée des Beaux-Arts Autour du bicentenaire de Waterloo, et du centenaire du déclenchement de la première guerre mondiale, le comité scientifique de la Société des dix-neuviémistes adopte pour son prochain colloque annuel le thème du Conflit.

Le colloque vise à interroger comment le conflit a été défini et conceptualisé, et comment les conceptualisations historiques – surtout celles formulées au XIXe siècle – peuvent être situées vis-à-vis des définitions actuelles. Comment les définitions historiques du conflit peuvent-elles servir à éclairer les conflits actuels ? Comment les théorisations actuelles peuvent-elles servir à éclairer les conflits historiques ? Quelles formes le conflit a-t-il pris . . . → En lire plus

Appel à publication : « Peindre l’histoire », revue Romantisme (2015-2).

Géricault, esquisse préparatoire du Radeau de la MéduseLes arts face à l’Histoire : s’il est un siècle qui affronte cette question sur le mode de la crise, c’est bien le XIX° siècle, lui qui s’ouvre sur un doute, celui de Théodore Géricault témoignant, dans son unique tableau d’histoire, Le Radeau de la Méduse, de son hésitation quant à la possibilité pour les artistes de dire encore l’Histoire, et se ferme sur un enterrement, celui de la peinture à sujet historique, ensevelie par la photographie dans les tranchées de la Grande Guerre. Mais la crise de la peinture d’histoire ne signifie pas la fin de l’Histoire, ni même de sa . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Critique et historiographie de l’architecture » (Rennes, 7 février 2014)

En 1948, l’Association internationale des critiques d’art réunie en congrès déclarait que l’un de ses objectifs était de rassembler une documentation cohérente et systématique sur la critique d’art, afin de constituer le matériau, présent et futur, d’un important chantier à venir : l’écriture de l’histoire de l’art contemporain. De même, l’histoire de l’architecture contemporaine a souvent fait appel aux écrits critiques et aux écrits des critiques pour constituer la matière première dont elle tire ensuite des récits. Notamment, la publication imprimée, les revues d’architecture, ont été pour les historiens des XIXe et XXe siècles une des sources les plus exploitées. Mettre en lumière les constructions historiques, théoriques ou doctrinales qui président à l’élaboration des discours critiques, mais aussi enquêter sur les acteurs ainsi que sur les formes matérielles de ces . . . → En lire plus

Colloque : « 1917 et après ? »

En clôture de l’exposition 1917, le Centre Pompidou-Metz et le Centre allemand d’Histoire de l’art proposent un colloque qui se tiendra les 20 et 21 septembre au Centre Pompidou-Metz. Organisé en collaboration avec la Mission pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, l’HiCSA (Histoire Culturelle et Sociale de l’Art) et le Goethe–Institut de Nancy, ce colloque reviendra sur les grandes thématiques de l’exposition.

Intervenants : Kader Attia, Nicolas Beaupré, Annette Becker, Andreas Beyer, Philippe Dagen, Claire Garnier, Marie Gispert, Hélène Guenin, Roland Huesca, Godehard Janzing, Jean-Jacques Lebel, Laurent Le Bon, Peter Read, Hubert van den Berg, Laurent Véray, Joseph Zimet.

Programme : http://www.centrepompidou-metz.fr/colloque-1917-et-apres

 

Centre Pompidou-Metz 1, parvis des Droits-de-l’Homme CS 90490 57020 Metz Cedex . . . → En lire plus