Appel à communication : « Magie et philosophie » (Saint-Denis, 24-25 novembre 2016)

13488147Au début de la conférence intitulé « Science, magie et philosophie », on peut lire sous la plume d’Eric Weil, pour légitimer son entreprise : « Si la science et la philosophie ne se comprennent que sous l’aspect de leur devenir passé – ce qu’on appelle l’histoire , il n’en va pas de même de la magie ; car la magie ne nous vient pas seulement du passé, elle appartient au passé, elle n’est plus, et à notre époque elle se retrouve tout au plus dans ces débris du passé que charrie le flot du présent sous le nom de superstitions. La thèse que je propose de soutenir . . . → En lire plus

Appel à communication : « Landscape: Interpretations, Relations, and Representations » (Leide, 26-27 janvier 2017)

Paysage extrait du jeu vidéo "Path to Thalamus", 2015

On 26 and 27 January 2017, the Leiden University Centre for the Arts in Society will be hosting an international graduate conference. A selection of researchers and artists will be invited to participate in panels, in which their 20 minute papers and creative work will be discussed. Participants should currently be undertaking a PhD. When submitting a proposal for a paper presentation or a work of art, please make sure to include a short biography.

The title of the conference, “Landscape: Interpretations, Relations, and Representations,” has been chosen in order to explore landscape in the broadest sense. When analysed as . . . → En lire plus

Appel à communication : « European Eighties » (New York, 2017)

linder STERLING1Commonly held ideas about the Eighties picture a decade of unrepentant art boom, ideological disengagement, and postmodern drift toward an alleged « end of history. » A closer look at Europe, however, suggests otherwise. The fall of the dictatorships in Southern Europe, the ending of the cold war and subsequent changes in Central and Eastern Europe dramatically reconfigured the geography of the continent. New relationships with former colonies and the rise of neo-liberalism enduringly changed its political climate, while intensified migrations complicated the perception of national identities and cultures. Europe therefore became a space of encounters with challenged borders, sharing the hopes of reunification and freedom, and the . . . → En lire plus

Journée d’études : « Modèles clastiques. Manipuler pour comprendre » (Tourcoing, 3 décembre 2015)

desobjetsdesimagesdesgestes08-978x576Cette journée s’attachera à l’histoire des modèles didactiques dits « clastiques », envisagée depuis leur première apparition jusqu’aux approches numériques contemporaines. À une échelle souvent agrandie et dans des matériaux variables (bois, papier mâché, papier plié et découpé, « carton pierre », etc.), ces outils pédagogiques figuraient des plantes, des animaux, des corps écorchés entiers ou sous forme de fragments. L’utilisateur pouvait manipuler les différentes pièces, les démonter, les remonter, explorer et étudier les formes, les tailles, toutes les faces, et les rapports respectifs. Les couleurs comme l’apparence tactile de tous les détails étaient restituées pour évoquer au plus près les sensations du réel. Ces supports pédagogiques légers et plus ou moins résistants utilisés dès le XVIe . . . → En lire plus

Colloque : « Les mises en scène des sciences et leur enjeux (XIXe-XXIe siècles) » (Paris, 5-7 mai 2015)

afficheCe colloque interdisciplinaire se focalise sur l’analyse de l’articulation entre sciences, politique de la science et vulgarisation, abordée par le biais des artefacts, dispositifs, architectures… considérés comme la matérialisation, à un moment donné, d’une conception des sciences et de leurs rôles social, culturel, économique et politique. Il aborde ces questions dans une perspective transnationale, qui permet de comparer les différentes traditions nationales au moment où certaines évolutions et politiques publiques se décident désormais à un niveau européen ou international. Il a aussi pour volonté d’inscrire les questionnements très contemporains liés aux mutations profondes qui affectent actuellement les institutions de recherche, d’enseignement supérieur et de médiation des sciences dans une perspective historique longue (XIXeet XXe siècles).

PROGRAMME

Mardi 5 mai 15h30-18h15

. . . → En lire plus

Appel à communication : « Intersections of Art and Science in the Long Nineteenth Century » (Colombus, 12-15 novembre 2015)

John Constable, Etude de nuages cirrus, vers 1822, LondresWe welcome papers that explore the intersection of “art” and “science” in the long nineteenth century. From Keats’s enigmatic intonation “beauty is truth, truth beauty,” to Ruskin’s declaration that “high art differs from low art in possessing an excess of beauty in addition to its truth, not in possessing excess of beauty inconsistent with truth,” to the aestheticism of the fin de siècle, the nineteenth century witnessed a fraught renegotiation of the relationships between knowledge, art, and science. If the opposition between CP Snow’s “two cultures” is one legacy of the nineteenth century, we aim to take seriously the “and” of “arts and sciences,” highlighting the consonances and mutualities as well as the . . . → En lire plus

Séminaire : « Image scientifique & Savoir numérique » (Paris, 16 avril 2015)

Patrinat - Affiche séminaire 2.

Patrinat – Affiche séminaire 2.

« PatriNat – Patrimonialisation du savoir naturaliste » constitue l’un des projets scientifiques portés par le Centre André Chastel. Il est financé par le nouveau programme Convergence de la COMUE Sorbonne – Universités ; lauréat en juin 2014 de l’appel à projet issu de la thématique « Sciences et Patrimoine culturel ». PatriNat s’est donné pour mission de mettre en évidence la perméabilité entre les sciences naturelles et l’histoire de l’art. L’approche interdisciplinaire du projet repose sur la mise en commun des travaux de l’équipe. Enseignants-chercheurs, conservateurs et étudiants rattachés à l’UPMC, au MNHN, à la BnF et à Paris-Sorbonne, questionnent le statut patrimonial d’objets naturalistes . . . → En lire plus

Journée doctorale : « Histoire des sciences, histoire de l’art » (Paris, 20 janvier 2015)

Journée doctorale « HISTOIRE DES SCIENCES, HISTOIRE DE L’ART »

Cette journée doctorale est organisée par l’ED 124 « Histoire de l’art et Archéologie » de l’Université Paris-Sorbonne en collaboration avec le projet Convergences patriNat (Sorbonne Universités). Elle fait partie de la formation doctorale obligatoire des doctorants de l’ED 124.

Journée organisée par Marie PLANCHOT, Elsa De SMET et Olivier VAYRON. Thème proposé par Elsa De Smet

Date : mardi 20 janvier 2015, 10h à 17h,

Lieu : salle Perrot (2ème étage), Galerie Colbert – INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.

Cette journée d’étude proposera de mettre en lumière le riche dialogue entre l’Art et la Science qui est au coeur de l’analyse moderne en Histoire de l’art. Elle permettra de confronter différentes visions à travers une approche se voulant la plus large . . . → En lire plus

Journée d’études : « Autour de Tommaso et Alessandro Francini : hydraulique et fontaines ornementales en France (vers 1590-1640) » (Paris, 27 novembre 2014)

Alessandro_FranciniL’art des fontaines a connu un développement extraordinaire en France sous les règnes d’Henri IV et de Louis XIII, ce dont témoigne la création en 1599 d’une surintendance des fontaines des Bâtiments du roi. En quelques décennies, ce qui était encore à la Renaissance un aménagement de luxe devient le décor indispensable de tout jardin d’agrément, à la ville comme à la campagne. Nymphées, fontaines à vasques au centre d’un parterre, grottes et cascades artificielles : en ces temps de prouesses techniques et d’exubérance ornementale, la typologie des fontaines s’enrichit de nouvelles compositions, d’un répertoire de formes et d’une iconographie que les ingénieurs fontainiers associent . . . → En lire plus

Appel à communication : « Gossuin de Metz : L’image d’un monde. L’encyclopédisme au Moyen-Âge (XIIIe-XVe siècles) » (Novembre 2015, Aix-en-Provence)

Gossuin de Metz, illustration de l'Image du mondeLe désir de savoir, d’explorer l’univers, d’en connaître la forme et la structure, l’origine et les fins trouve son apogée au XIIIe siècle, le « siècle de l’encyclopédisme » comme l’écrit Jacques Le Goff. Savoir por quoi il i a mons et vaus, savoir des estoilles quel chose c’est, étudier l’arc du ciel qui coulor rent, autant de questions posées par Gossuin de Metz qui témoignent de l’intérêt pour la connaissance qu’il expose en 1245 dans son poème scientifique, L’Image du monde, le premier du genre en langue vernaculaire. Un intérêt, un désir de savoir se communiquent à travers une œuvre de vulgarisation du . . . → En lire plus

Appel à candidatures : bourse pour un doctorant ou un post-doctorant du Kunsthistorisches Institut in Florenz (Florence, janvier 2014)

In conjunction with the Max Planck International Research Network on Aging (MaxNetAging), the Kunsthistorisches Institut in Florenz – Max-Planck-Institut seeks to appoint a doctoral or a postdoctoral fellowship — doctoral Fellowship (3 years) or Postdoctoral Fellowship (2 years)— to pursue studies in Art History with a focus on human aging starting in January 2014.

MNARS is an international graduate program launched by the Max Planck International Research Network on Aging (MaxNetAging). The program focuses on topics of aging ranging across the full spectrum of the behavioral and social sciences, biology, law and the humanities. Each fellow enrolled in the MNARS will be affiliated with one . . . → En lire plus

Journées d’études : « Les sciences des formes » (Nice, 8-9 avril 2013)

Qu’est-ce qu’une forme ? Question de fond dans le domaine de l’art. Mais forme, formalisme, sont des mots souvent employés dans le monde de l’art sans qu’on sache précisément ce qu’on entend par là. Il est tentant alors de se tourner vers d’autres domaines de recherche, où l’on s’intéresse aux formes, pour en savoir plus. En physique, en mathématique, en biologie, en géographie, en philosophie, en anthropologie et dans bien d’autres sciences, les formes font l’objet de toutes les attentions depuis bon nombre d’années.

Longtemps tenues à l’écart des recherches car considérées comme de simples enveloppes externes des phénomènes, trop variées pour être l’objet de lois générales, les formes sont devenues des sujets d’étude . . . → En lire plus