Appel à communication : « When Michelangelo Was Modern: The Art Market and Collecting in Italy 1450–1650 » (New York, 12-13 avril 2019)

This two-day symposium will delve into the forces that motivated collectors and patrons of the fifteenth through the mid-seventeenth centuries to support artists and encourage innovative ideas that are now universally recognized as having transformed the artist’s status in society from craftsman to celebrity and for sowing the seeds of the modern art market. The symposium is intended to explore collecting and patronage beyond the confines of patrician patrons to include the roles of scholars, artists, courtesans, and others as tastemakers, intermediaries, and agents of change.

The Keynote Address will be delivered by Inge Reist, Director of the Center for the History of Collecting . . . → En lire plus

Appel à candidature : deux nouvelles bourses d’étude en histoire de l’art à la Fondation Giorgio Cini (Venise, 2016/2017)

Vittorio Cini et Bernard Berenson.

Vittorio Cini et Bernard Berenson.

La Fondation Giorgio Cini offre deux nouvelles bourses d’étude en histoire de l’art en résidence à Venise.

La première, d’une durée de six mois, en mémoire de Ylda Cini Guglielmi, finance une recherche sur Vittorio Cini collectionneur et les collections d’oeuvres d’art de la Fondation Giorgio Cini.

La seconde, d’une durée d’un mois, en mémoire de Ferruccio e Titta Ascari, concerne une étude s’inscrivant dans les thèmes de recherches proposés par l’Istituto di Storia dell’Arte de la Fondation.

Les deux bourses sont destinées à des docteurs et post-doctorants n’ayant pas atteint quarante ans le 30 octobre . . . → En lire plus

Colloque : « Des objets et des images pour voir la ville. Itinéraires à partir des collections de Roxane Debuisson » (Paris, 16 juin 2016)

VS-e1465066884541Organisé autour de la collection particulière de Mme Roxane Debuisson et à partir de témoignages d’historiens, de collectionneurs, de conservateurs et d’amis qui ont régulièrement fréquenté ce fonds documentaire pour étayer leurs travaux de recherche, ce colloque se propose de montrer comment des objets ou des images souvent rangés dans des cabinets de curiosité, peuvent jouer un rôle clef pour écrire l’histoire de l’architecture et de la ville. Au croisement d’une histoire économique, sociale et culturelle, ces sources originales permettent en effet de comprendre la subtilité des ressorts qui animent le quotidien.

Tout en évoquant les rencontres, les découvertes, les collaborations, les études qui se sont cristallisées pendant plusieurs . . . → En lire plus

Appel à communication : « Réalité autre, mais réalité quand même. Hans Hartung et l’abstraction » (Paris,12-13 janvier 2017)

2361C’est en 1949, quatre ans après la fin de la guerre, que le neurologue et collectionneur d’art de Stuttgart Ottomar Domnick publie la première monographie (en trois langues) sur Hans Hartung (1904-1989), peintre et graveur encore très méconnu jusqu’alors. Toutefois, dans sa contribution à ce même ouvrage, Madeleine Rousseau perçoit déjà en lui une figure de l’histoire de l’abstraction, estimant qu’il a « inventé une nouvelle langue » forgée « par l’expérience de la réalité présente ». Et de fait, Hans Hartung prend une place significative dans l’histoire de l’art européenne à partir de 1945 : à travers, notamment, sa participation aux trois premières expositions de la Documenta et son Grand Prix de peinture à la Biennale de Venise en 1960, . . . → En lire plus

Colloque international : « Orient Extrême : collectionneurs et collections d’aujourd’hui » (Lyon, 23-25 mars 2016)

guimet-mdcL’objet du colloque sera d’étudier le phénomène des collections privées ou publiques d’art extrême-oriental dans le monde contemporain, en particulier le rapport des collectionneurs aux artistes et au marché de l’art. Les pays privilégiés, du fait de la complexité des interactions qu’ils développent dans la formation des collections artistiques sont, outre ceux de l’Union Européenne, la Chine, Taiwan, le Japon, la Corée, le Vietnam et l’Indonésie. Si notre ambition est d’accorder une large place à l’art contemporain, les collections envisagées pourront également rassembler des objets plus anciens, et pas seulement des objets d’art. Le terme « Extrême-Orient » sera ici compris dans un sens large, incluant les îles de l’Asie . . . → En lire plus

Colloque : Les collections et collectionneurs polonais hors de Pologne (Paris, 1er décembre 2015)

PolonaisColloque international organisé par la Société Historique et Littéraire Polonaise avec le soutien de l’Ambassade de la République de Pologne à Paris

14h15-14h30 Mot d’accueil du Prof. C. Pierre Zaleski Président de la SHLP et Directeur de la BPP

Introduction de Anna Czarnocka Responsable des Collections artistiques de la SHL/BPP

Président de séance : Anna Czarnocka

14h30-14h50 Łukasz Pisarzewski Institut National Frédéric Chopin, Varsovie La collection du comte Xavier Branicki à Montrésor (1845-2015).

14h50-15h10 Agnieszka Kluczewska-Wójcik Institut Polonais des Études sur l’Art La folie japonaise – les collections polonaises d’art de l’Extrême Orient à Paris au tournant du siècle

15h10-15h30 Joanna Martin Ecole du Louvre, Paris Une . . . → En lire plus

Appel à communication : « Orient Extrême : collectionneurs et collections d’aujourd’hui / The Far East : collectors and collections today » (Lyon, 24-25 mars 2016)

Zeng Fanzhi, Mask 1, 1999[1]L’objet de ce colloque sera d’étudier les collections privées ou publiques liées à l’Extrême-Orient dans une perspective contemporaine. Si notre ambition sera d’accorder une large place à l’art contemporain, les collections envisagées pourront également rassembler des objets plus anciens, et pas seulement des objets d’art. Le terme « Extrême-Orient » sera ici compris dans un sens large, incluant les îles de l’Asie de l’Est et du Sud-Est. L’approche sera interdisciplinaire, mêlant histoire de l’art, esthétique, anthropologie, sociologie, économie ou même politique. Nous proposons les quatre panels suivants :

Panel I : Profils et motivations des collectionneurs

Les collectionneurs privés sont des passionnés des cultures visuelles et matérielles de l’Extrême-Orient. . . . → En lire plus

Collectionner à la folie à Paris au XVIIIe siècle : représentation de la Curiosimanie , comédie de Charles-Antoine Coypel

curiosimanie 2Théâtre, par la Troupe de l’Estampille

14 octobre 2014 – 18h30 Auditorium de la Galerie Colbert entrée libre

Accès : 6 rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne 75002 Paris

Dorsimond est fou. Pour enrichir sa collection, il est prêt à tout sacrifier, même le bonheur de sa fille ! Mais l’amour est rusé et le collectionneur ne demande qu’à être trompé, pourvu qu’on lui assure que son cabinet de curiosités est le plus beau de Paris. Charles-Antoine Coypel (1694-1752) a hésité entre la carrière de peintre et de dramaturge. Avant de choisir définitivement le pinceau, il a écrit de nombreuses pièces, dont la plupart son restées inédites. La Bibliothèque centrale des musées nationaux a acquis un ensemble de . . . → En lire plus

Conférence : « Edmond Foulc et le ‘Livre de feuillages et d’ouvrages d’orfèvrerie' » (Paris, mardi 21 mai 2013)

Conférence du cycle Les Conférences du Quadrilatère – Des Hommes et des Œuvres :

Un homme : Edmond Foulc Une œuvre : Livre de feuillages et d’ouvrages d’orfèvrerie

Lucie Fléjou, conservateur à la Bibliothèque de l’INHA Laurence de Finance, directrice du musée des Monuments français

 

Mardi 21 mai 2013 18h15-19h30 Auditorium de la Galerie Colbert 2, rue Vivienne – 75002 Paris

Edmond Foulc (1826-1916) collectionna meubles, œuvres d’art, ainsi qu’un ensemble exceptionnel de recueils d’estampes d’architecture et d’ornement, datés du XVIe au XVIIIe siècle. Modèles pour les artistes, artisans et commanditaires, ces gravures sont aussi, comme en témoignent la qualité et la rareté des . . . → En lire plus

Conférence : « From Mountain Inscriptions to Picture Stones : Some Forms of Visual Imagination in China » par Robert Harrist

Le professeur Robert E. Harrist Jr., Jane and Leopold Swergold Professeur d’histoire de l’art chinois à l’université de Columbia est professeur invité à l’Université de Paris 1. Il dispensera une conférence le 9 novembre 2011 intitulée : « From Mountain Inscriptions to Picture Stones : Some Forms of Visual Imagination in China ». A l’Université Paris 1, le professeur Harrist donnera également un séminaire sur l’histoire des collections et des musées en Chine, en anglais, ouvert à toute personne intéressée, : « Collecting Chinese Art, in China and Beyond. » les mardi 8, 15, 22 et 29 novembre 2011 de 14 à 16h00.

Diplômé de Princeton ( 1989), Robert Harrist a été en 2006-2007 le Slade Professor of Fine Art à Cambridge . . . → En lire plus

Appel à communication : « Marchand, collectionneur, critique, éditeur : l’animateur d’art et ses multiples rôles ».

Que signifie le terme “d’animateur d’art” ? Nous proposons cette première formulation qui décrit le type d’acteur que nous aimerions étudier: “L’animateur d’art est un amateur qui participe activement à la défense des arts et à la stimulation de la création artistique d’une époque. Il mobilise ses nombreux réseaux afin de diffuser des idéologies et des esthétiques à travers le milieu culturel, et la société. Il est une figure clé qui se positionne comme intermédiaire entre les différents mondes de l’art – les arts plastiques, le milieu littéraire, la scène musicale et théâtrale – ainsi qu’entre les divers agents du milieu culturel ( marchands, galeristes, éditeurs, artistes…). Son travail consiste à construire des ponts entre les artistes et son . . . → En lire plus

Conférence : « La figure de l’amateur au XVIIIe siècle » par Charlotte Guichard.

Traditionnellement associé au collectionneur ou relégué au rang de simple dilettante, l’amateur est en réalité au XVIIIe siècle une figure centrale dans la constitution des savoirs artistiques. A distance de la conception kantienne, le langage du goût renvoie alors à des opérations cognitives dans le monde des amateurs. Non pas désintéressés, mais passionnément liés aux objets, à leur matérialité et à leur ordonnancement, les savoirs de l’amateur sont des savoirs du geste, articulés à un faire et à une praxis. La conférence présentera la spécificité de cette figure et son rôle dans la formation du discours de l’histoire de l’art, à travers l’exemple des « Rymbranesques », ces gravures d’artistes amateurs qui furent . . . → En lire plus