Colloque : « Le Pouvoir des symboles. L’Alhambra dans le contexte de la mondialisation / The Power of Symbols. The Alhambra in a Global Context » (Zurich, 15-17 septembre 2016)

© Bildarchiv Foto Marburg / Scheidt, Stein

© Bildarchiv Foto Marburg / Scheidt, Stein

Compte tenu du débat actuel international sur la mondialisation, cette conférence vise à favoriser une nouvelle interprétation de l’Alhambra. Des thèmes tels que le positionnement de l’architecture nasride dans un contexte islamique mondial, le phénomène de l’échange culturel sur la péninsule ibérique, le débat controversé de l’orientalisme après Orientalisme de Said (1978) ou l’instrumentalisation politique de l’architecture, seront au centre de notre attention.

L’Alhambra – avec ses motifs décoratifs et techniques constructives provenant à la fois du Proche-Orient Islamique, de l’Afrique du Nord et de la Castille chrétienne – ne nous . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Globalismes » — revue Marges (Paris, 24 octobre 2015)

Global ArtLe constat d’un « art global » offre, depuis la fin des années 1980, une riche matière de réflexion aux théoriciens et aux historiens de l’art ainsi qu’aux commissaires d’exposition et aux professionnels des musées. Selon la définition du spécialiste des Global Studies Hans Belting, aujourd’hui, l’art contemporain peut être appréhendé comme synonyme de global art, le « globalisme » étant, selon lui, l’antithèse de l’universalisme dans la mesure où il décentre une vision du monde unifiée, en s’orientant vers des modernités multiples. Un nouveau capital cognitif se déploie ainsi sous forme de colloques, de séminaires, de publications et de programmes de recherche, d’accrochages de musées et d’expositions. La littérature produite par . . . → En lire plus

Appel à communication : « Translation and Change » — CIHA (Pékin, 15-22 septembre 2016)

CIHAThe appearance of transcultural visual forms in societies across the world has elicited significant scholarly attention in recent years. New art histories have utilized trade networks, migration patterns, and conflict zones as the locus of enquiry to engage with the question of translation and change on a global scale. The Black Atlantic, the Indian Ocean littoral, the Pacific Rim, the Silk Route, the Sub-Saharan Trail, and the Mediterranean world, among others, have thus emerged as key geopolitical constellations that have shaped the pluralistic topography of intercultural flows. While this plurotopic hermeneutics has allowed scholars to identify a set of intercultural economic, political, and geographic formations as central to theorizing translation and change, we are yet to fully confront the conceptual and . . . → En lire plus

Séminaire : « L’in situ de l’art contemporain britannique / British site-specificity today » (Paris, 18 mai 2015)

LouisHendersonAllThatSolid2014A l’occasion de cette série de séminaires, des chercheurs et praticiens internationaux se pencheront sur la question du site de l’art contemporain en Grande-Bretagne. La notion de site renvoie souvent à la catégorique d’art public qui est une expression très large comprenant principalement l’art créé ou exposé hors du musée et invoquant, à tort ou à raison, sa qualité démocratique. Le Royaume-Uni a connu ces dernières années un développement spectaculaire de ses commandes d’art public sous l’impulsion principale des politiques culturelles inaugurées dans les années quatre-vingt-dix et deux mille visant la régénération par l’art de quartiers et de villes en déclin. Or, dans le même temps, la . . . → En lire plus

Violence ordinaire dans l’Algérie coloniale – Camps, internements, assignations à résidence (17 février 2015)

Image72e séance du séminaire MADE IN ALGERIA – Généalogie d’un territoire

17 février 2015 – 18h-20h Galerie Colbert Salle Giorgio Vasari Institut national d’histoire de l’art entrée libre

Accès : 6 rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne 75002 Paris

Le séminaire Made in AlgeriaEn s’appuyant sur le seul commentaire narratif d’œuvres littéraires qui ont un motif ou un sujet « oriental », et en proposant que la littérature du XIXe siècle ait été un procédé fictionnel . . . → En lire plus

Appel à publication : « Netherlandish Art in its Global Context », Netherlands Yearbook for History of Art (mai 2015)

Rembrandt, La Prédication de Saint Jean, Détail, Berlin, GemaldegalerieL’art hollandais témoigne de diverses manières de l’interconnectivité accrue du monde moderne. Les Pays-Bas constituaient un lieu d’intersection essentiel lors de la « première mondialisation » : Anvers et Amsterdam sont devenues des capitales mondiales tandis que la «première multinationale du monde», la Compagnie hollandaise des Indes, annonçait l’ère du capitalisme classique. Des facteurs comme la logistique mercantile, l’arrivée des missions jésuites, l’essor de l’industrie de l’édition et de la traduction ont fait de cette région un creuset d’échanges culturels. La vie quotidienne changeait alors que des objets luxueux étrangers et des copies locales devenaient largement disponibles. Les imitations hollandaises de porcelaine chinoise . . . → En lire plus

Journées d’étude : « Géographies de la traduction. Volet II – Échanges transatlantiques »

Centrées sur la traduction et la mondialisation, ces journées d’études internationales explorent des déplacements et des voyages de textes littéraires et de productions artistiques, dans l’espace géographique mondial. Elles se déclinent en deux volets : 2009, les transferts entre la France, la Russie, la Chine et le Japon ; en 2011, les échanges transatlantiques, passant par l’Espagne, le Portugal, l’Afrique, le Brésil et l’Amérique du Nord. À une époque où la mondialisation accélérée conduit à s’interroger sur la conservation des identités et des particularités, sur la survie des langues et plus politiquement encore sur un maintien des différences qui ne se donne pas à lire exclusivement sur le mode du conflit, la traduction paraît essentielle à la fois . . . → En lire plus