Séminaire – Patrimoine spolié pendant la période du Nazisme (1933-1945) : Tableau Nus dans un paysage de Max Pechstein (1912), (21 février 2019)

Hugo Simon, 1940 © archives privées (détail).

Hugo Simon, 1940 © archives privées (détail).

Le banquier et mécène Hugo Simon (1880-1950) fut une des figures clés de la vie berlinoise pendant la République de Weimar. Dans sa villa se croisaient Albert Einstein, Max Liebermann, Thomas Mann et Harry Graf Kessler, sur les murs cohabitaient des tableaux de Monet et Pissarro avec ceux des expressionnistes allemands comme Kirchner, Heckel et Pechstein.

Comme la grande majorité des intellectuels allemands, juifs pour la plupart, Simon dut fuir l’Allemagne nazie en 1933 pour Paris. Il parvint à emporter une grande partie de sa collection d’art, mais en 1941, il fut à . . . → En lire plus

Séminaire – « Patrimoine spolié pendant la période du Nazisme (1933-1945) – Recherche de provenance à l’échelle internationale » : Vue de l’intérieur d’un atelier de recherche de provenance – Enquête sur l’origine d’un tableau de la collection Gurlitt (31 janvier 2019, Paris)

INHA, Galerie Colbert, photo : Laszlo Horvath, 2018

INHA, Galerie Colbert, photo : Laszlo Horvath, 2018

L’histoire a fait le tour du monde : la découverte de la collection d’œuvres d’art du marchand allemand Hildebrand Gurlitt en 2013 à Munich. Environ 1 500 œuvres, entassées dans un appartement où logeait son fils, Cornelius, un vieil homme misanthrope et réservé. La collection est alors soupçonnée de contenir nombre d’œuvres d’art spoliées sous le Troisième Reich, Gurlitt ayant été l’un des marchands d’Hitler. Suite au tollé médiatique, le gouvernement allemand a mis en place une cellule de recherche de provenance en 2015 afin d’enquêter sur les origines des . . . → En lire plus

Rencontre/Echanges autour des archives de la récupération artistique (6 juillet 2017, La Courneuve)

À l’occasion du versement d’un complément d’archives de la récupération artistique (fiches originales de Rose Valland au musée du Jeu de Paume, correspondance des services de récupération artistique, Répertoire des Biens spoliés annoté, documentation imprimée), la direction des archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères organise une rencontre sur l’actualité de ces archives et sur son action en matière de restitution des biens culturels spoliés. Cette rencontre sera l’occasion de présenter au public les projets en cours (inventaire, base de données, numérisation) et le travail réalisé dans le cadre de la coopération avec la Commission d’indemnisation des victimes de spoliations. Elle laissera une . . . → En lire plus

Appel à communication : « Où sont les bibliothèques spoliées par les nazis ? Tentatives d’identification et de restitution, un chantier en cours » (Paris, 23-24 mars 2017)

livres-spolic3a9sL’ampleur des spoliations effectuées par les forces nazies durant la seconde guerre mondiale a été révélée à la Libération. Des opérations de localisation, de retour et de restitution des biens culturels spoliés ont été mises en place, notamment en Europe occidentale, pendant que les vainqueurs soviétiques en Europe de l’Est estimaient, plus que d’autres, que ces biens constituaient des « prises de guerre » légitimes suite aux souffrances endurées. Rapidement, chacun, et surtout les spoliés, a été requis de « . . . → En lire plus

Journées d’étude : « Patrimoines spoliés. Regards croisés France – Allemagne » (Paris, 2–3 juin 2016)

Soldats americains du 101st Airborne Division chargeant sur un camion des oeuvres d'art volees par Hermann Goering, mai 1945 (ici des sculptures et le tableau "Adam et Eve" de Franz Floris que Goering gardait dans son bunker de Wemholz pres de Berchtesgaden. Les soldats vident le bunker. Ils organiseront par la suite une exposition de ces oeuvres a Konigsee) --- WWII: STOLEN ART, 1945. American soldiers loading works of art stolen by Hermann Goering onto a truck. Photograph, 1945.

La recherche de provenance, discipline à part entière de l’histoire de l’art, suscite depuis une quinzaine d’années une attention accrue, tant auprès des spécialistes que d’un public plus . . . → En lire plus