Séminaire – « Chorégraphies » : Trisha Brown : dessiner, noter, interpréter (20 mars 2019, Paris)

Trisha Brown, Sans titre (Locus), 1975. Encre et graphite sur papier. Trisha Brown. The Museum of Modern Art, New York

Trisha Brown, Sans titre (Locus), 1975. Encre et graphite sur papier. Trisha Brown. The Museum of Modern Art, New York

En 1976, Trisha Brown présente Locus pour la première fois et montre publiquement le rôle du dessin dans son processus de création. Elle présente une « partition » constituée d’un diagramme qui organise la génération et la spatialisation du mouvement.Le dessin s’assume alors comme un outil de création, dans une proximité remarquable avec . . . → En lire plus

Séminaire – Chorégraphies – L’écriture Conté, outil de composition et/ou de transmission en danse ? (13 février 2019)

Michelle Nadal travaillant à partir de notation Conté. Association Arts et Mouvement

Michelle Nadal travaillant à partir de notation Conté. Association Arts et Mouvement

Dans cette présentation, il s’agira de s’intéresser aux spécificités du système d’écriture du mouvement conçu par Pierre Conté dans les années 1930, au regard de la formation, des sources (notamment la biomécanique d’étienne-Jules Marey) et du projet de son auteur.

En s’appuyant sur l’analyse de deux fonds de partitions (fonds Conté conservé à la BnF et fonds Crang conservé à la médiathèque du CND), on s’intéressera à certains des usages en matière de composition chorégraphique et . . . → En lire plus

Séminaire : « Le corps et ses corpus : jeu et rejeu d’archives, œuvres disparues et création contemporaine » (Paris, mars-juin 2016)

walkaround_timeLe programme « Replay, restitution, recréation… Pour une typologie de la reprise des archives » se propose de mettre en regard les archives des œuvres disparues et celles qui animent ou justifient une part de la création contemporaine. En s’attachant à la place du corps dans l’œuvre, de la statuaire à la chorégraphie, il s’agit d’interroger en premier lieu la manière dont les supports documentaires, destinés à faire « archives », interviennent ou non dans le processus de fabrication, de commande et de réception des œuvres. Les intervenants, universitaires, artistes, critiques ou conservateurs, seront invités à réfléchir à ces problématiques en mettant en regard leurs propres travaux avec . . . → En lire plus

Projection / débat – « A mon seul désir »

A monGB seul désir, 2015 © Danielle Voirin

Gaëlle Bourges en collaboration avec Les Cinquièmes Rencontres de da Galerie Colbert sont heureux de vous présenter en clôture de la journée « Autour de la tenture de la Dame à la Licorne : Féminité, désir, allégorie.», le samedi 30 janvier 2016 : A mon seul désir

A mon seul désir convoque les six panneaux de la célèbre tapisserie connue sous le nom de La Dame à la licorne, qui présente deux jeunes filles dans différentes postures, toujours flanquées d’une licorne, au milieu d’une multitude d’animaux et de fleurs – vraisemblablement une allégorie des cinq sens augmentée d’un sixième, . . . → En lire plus